Prendre en charge la douleur

09 août 2013

TRAITEMENT DE LA DOULEUR

Divinum est opus sedare dolorem ... Réaction de défense pour le physiologiste, source d'élévation morale pour le philosophe, la douleur, pour le médecin, n'est qu'un mal qu'il doit combattre. A vrai dire, la lutte ne s'engagera qu'après avoir tiré du symptôme, de son siège et de ses modalités, toutes les indications diagnostiques nécessaires, et c'est d'ailleurs à sa cause, autant ct plus qu'à lui même, que la thérapeutique s'adressera. Mais que cette cause demeure inconnue, qu'elle soit incurable ou lente à disparaître, la douleur, pour elle- même, exige d'être traitée: phénomènes secondaires, réactions multiples, physiques et morales, cercle vicieux de la souffrance prolongeant la souffrance, doivent, et peuvent s'effacer devant les éléments d'action analgésique que représentent, avec la psychothérapie, la médication sédative, la physiothérapie et la chirurgie.

J'aborderai dasn mon prochain billet les différents médicaments de la douleur.

Posté par traiterladouleur à 15:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]